Publié le 7 mai 2021

Subvention aux associations ultramarines pour 2021 : Priorité à la jeunesse, à la culture et à la santé

Paris, le 7 mai 2021 - Le ministère des Outre-mer vient d’accorder des aides financières à 69 associations, pour un montant global de 1 134 200 euros, réparties dans l’hexagone et sur l’ensemble des territoires d’Outre-mer.

 

Cette année la priorité a été donnée au soutien aux initiatives en faveur de la jeunesse et notamment des étudiants, qui sont particulièrement mis à l’épreuve par la crise sanitaire. Le ministre a également souhaité soutenir le monde de la culture, fortement impactés par la crise sanitaire. Enfin, une attention particulière a été apportée au soutien des associations agissant dans le domaine de la santé publique, dont chacun mesure le rôle essentiel en cette période de pandémie.  

 

Jeunesse : 14 associations soutenues pour 190 500 euros

Dans la continuité de l’année 2020, le ministère apporte un soutien particulier en 2021 aux associations venant en aide aux étudiants ultramarins, particulièrement à ceux étudiant dans l’Hexagone, qui vivent une période difficile, éloignés de leurs familles. Ce soutien vient appuyer l’action du ministère et de la délégation interministérielle pour l’Egalité des chances des Français d’Outre-mer et la visibilité des Outre-mer auprès des étudiants depuis le début de la crise sanitaire.

 

Le ministère accorde également son soutien à plusieurs associations agissant pour l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi et le retour des jeunes en Outre-mer après une mobilité dans l’hexagone. 

 

Culture : 32 associations soutenues pour 550 700 euros

Avec 32 dossiers de subventions attribués, le ministère souhaite apporter tout son soutien à la reprise de la vie culturelle dans chacun des territoires d’Outre-mer, durement touchée par la crise sanitaire, ainsi qu’aux associations qui font connaître la culture ultramarine dans l’hexagone.

 

Sanitaire : 23 associations soutenues pour 393 000 euros

Avec la crise sanitaire, les actions des associations sur le terrain sont d’autant plus importantes. Le ministère a ainsi choisi de soutenir des initiatives de prévention et de sensibilisation aux risques sanitaires dans les Outre-mer, notamment contre la drépanocytose, le diabète, ou encore l’accompagnement des personnes touchées par le VIH.

 

Enfin, conformément aux engagements du ministre lors des discussions du projet de loi de finances pour 2021, le ministère lancera dans les prochains jours un appel à projets pour un montant de 100 000 euros afin de lutter contre la haine envers les personnes LGBT dans les territoires ultramarins. Les dossiers seront sélectionnés par la Direction générale des Outre-mer (DGOM), en lien avec la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH).

 

 

Contact

 

Service presse
Mél : mompresse@outre-mer.gouv.fr

Partager