Publié le 5 avril 2018

Accompagnement des transplantés dits « Réunionnais de la Creuse »

Une commission nationale d’experts a été créée, par arrêté ministériel du 9 février 2016, en vue d’établir un rapport sur le déplacement vers l'hexagone de mineurs réunionnais des années 1963 à 1982 dits « Réunionnais de La Creuse ». Le rapport d'étude de la transplantation de mineurs de La Réunion en France hexagonale – (1962 à 1984) a été remis à la ministre des outre-mer le 10 avril 2018, par la commission nationale d’experts, créée le 9 février 2016.

 

Le rapport sur les enfants dits de la Creuse (étude de la transplantation de mineurs de La Réunion en France hexagonale – 1962 à 1984) a été remis à la ministre des outre-mer le 10 avril 2018, par la commission nationale d’experts, créée le 9 février 2016.

Les informations collectées pour les besoins de la commission ont été transférées à la mission des archives du ministère de l’intérieur, qui en est désormais la seule détentrice.

 

A partir du 18 décembre 2020, les demandes d'informations individuelles doivent être formulées auprès du Conseil départemental de La Réunion, ou du conseil départemental de votre lieu de résidence, afin que celui-ci consulte les Archives nationales.

L’adresse du courriel : lesenfantsdelacreuse@outre-mer.gouv.fr ne sera plus active à partir de la même date.

 

 

Les documents disponibles :

L'étude de la transplantation des mineurs de La Réunion en France hexagonale (texte intégral rédigé par la Commission temporaire d’information et de recherche historique Philippe VITALE, Président ; Wilfrid BERTILE, Prosper EVE, Gilles GAUVIN, membres.

Le livret explicatif pour accompagner vos démarches.

L'étude de la transplantation des mineurs de La Réunion en France hexagonale (texte intégral rédigé par la Commission temporaire d’information et de recherche historique Philippe VITALE, Président ; Wilfrid BERTILE, Prosper EVE, Gilles GAUVIN, membres.
La synthèse de l'étude.

Contact

 

►  Services de presse : 01 53 69 26 74

     Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer

Partager

À voir aussi