Publié le 2 juin 2017

Retour sur la COP21 - Agenda des solutions

Les Outre-mer comptent plus de 2,5 millions d’habitants. Leur cadre de vie est à la fois source d’atouts de par leur biodiversité, leurs environnements régionaux, leurs richesses culturelles… et de menaces dont celles liées au climat et à la montée des eaux. Répartis sous toutes les latitudes et tous les océans, les populations et les milieux mesurent déjà les premiers effets du changement climatique.

Partout en Outre-mer et dans l'Hexagone, des efforts pour rendre compatible activité humaine et progrès sociaux et environnementaux sont entrepris. Toutes les activités et tous les acteurs locaux, publics et privés sont mobilisés. Les outre-mer innovent en matière de production énergétique, de stockage... Ils innovent aussi en matière de prévention pour préserver les terres habités en défendant les écosystèmes : barrières de corail, mangroves, forêts...
 
L’agenda des solutions existe. De nombreux efforts portés par les territoires ultramarins montrent qu'il est possible de penser une adaptation locale et régionale, dès lors que partout ailleurs des efforts sont aussi produits pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
 
Exemples de solutions
  • Connaître les IMPACTS des changements climatiques
    • Création d'observatoires du changement climatique
    • Préserver les environnements de recherche sur le changement climatique
    • Acquérir une meilleure connaissance des nouveaux phénomènes
    • Mesurer la valeur économique des écosystèmes
    • Observer le Pacific tropical pour prévoir et comprendre le phénomène El niño
    • Partager les données et les compétences de l'observation spatiale au niveau régional
    • Mesurer l'impact des changements climatiques sur la distribution des vecteurs et sur le risque d'émergence des maladies infectieuses
    • Observer la température de surface, la salinité, la houle et l’acidification à un niveau régional
 
  • ATTÉNUER les changements climatiques
    • Développer les transports collectifs en site propre
    • S’engager durablement avec l’adoption d’une charte pour l’éco mobilité
    • Inventer le carburant de demain à partir de micro algues
    • Devenir un « Territoire zéro gaspillage zéro déchet »
    • Sensibiliser les populations au tri 100% local
    • Développer une filière de réutilisation des pneus usagés
    • Transformer des déchets verts en électricité
    • Développer des plateformes en ligne pour le réemploi des matériaux du BTP
    • Soutenir et favoriser les démarches d’économie circulaire
    • Développer la géothermie
    • Développer une filière biomasse endogène
    • Développer les énergies marines renouvelables
    • Promouvoir les « smart grids », réseaux électriques intelligents
    • Développer les énergies marines renouvelables tout en préservant la biodiversité
    • Développer l’agrinergie
    • Développer la coopération régionale pour favoriser l’indépendance énergétique des états insulaires
    • Soutenir les territoires exemplaires avec le label « Territoire à énergie positive pour la croissance verte »
    • Stocker pour maîtriser les énergies de flux
    • Accélérer la rénovation énergétique du bâtiment
    • Adapter localement la règlementation thermique
    • Construire des bâtiments à énergie positive
    • Planifier et programmer pour mieux maîtriser sa consommation d’énergie
 
  • S’ADAPTER aux changements climatiques
    • Construire des bâtiments bioclimatiques
    • Accompagner les territoires dans l’élaboration de leur stratégie d’adaptation aux changements climatiques
    • S’appuyer sur les écosystèmes pour faire face au changement climatique
    • Implanter des habitats artificiels légers, réservoirs de biodiversité
    • Observer et protéger les mangroves
    • Mettre en place des pépinières coralliennes
    • Créer des aires marines éducatives
    • Créer un sentier sous-marin éducatif
    • Créer des dynamiques régionales de préservation de gestion et de valorisation des écosystèmes
    • Mettre en place une gestion intégrée du trait de côte
    • Élaborer un guide de l’aménagement du littoral
    • Mieux préserver la ressource en eaux souterraines en renforçant la connaissance
    • Doter les petits États insulaires d’outils de gestion
    • Observer l’impact des pêches hauturières pour la gestion et la conservation des ressources
    • Mettre en place une pêche durable
    • Assurer une gestion durable des forêts
    • Prévenir et gérer les catastrophes naturelles
    • Soutenir le développement de systèmes d’alerte performants
    • Développer une démarche globale et citoyenne de résilience du logement social
Contact
Service de presse
Annick Girardin : 01 53 69 26 74
Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
Twitter : @AnnickGirardin - @loutremer
Facebook :  @annickgirardin.fr - @lesoutremer
Partager