Publié le 29 novembre 2016

Nouvelle-Calédonie - Informations pratiques

Toutes les informations pratiques pour préparer un séjour ou une installation en Nouvelle-Calédonie

Formalités d’entrée sur le territoire

En raison des escales obligatoires lors du voyage, un passeport en cours de validité est obligatoire pour se rendre en Nouvelle-Calédonie.
Aucune vaccination n’est exigée.

Décalage horaire

Le décalage horaire est de + 10 heures en hiver et + 9 heures en été.
Exemple : quand il est 9h du matin à Paris le 10 décembre, il est 19h à Nouméa le même jour.

Téléphone

Pour joindre le territoire, composer le 00. 687 + les 6 chiffres du numéro de votre correspondant.

Electricité

220 volts ; prises françaises.
Le courant électrique 220 V (50Hz) est distribué sur toute la Grande Terre et dans les Îles. Dans certaines régions éloignées, des groupes électrogènes alimentent les tribus certaines heures le matin et le soir. Les prises électriques ont les mêmes caractéristiques qu’en Métropole.
Depuis quelques années, l’utilisation de l’énergie solaire se développe en Nouvelle-Calédonie, qui multiplie les installations de chauffe-eau solaires ainsi que de panneaux solaires. Les zones les plus isolées de Nouvelle-Calédonie peuvent ainsi avoir l’électricité.

Monnaie - Banques

L’unité monétaire en Nouvelle-Calédonie est le franc Pacifique (FCFP) lié à l’euro : 100 CFP = 0,84 euros.
Le privilège de l’émission appartient à l’Institut d’émission d’Outre-Mer, établissement public de l’Etat.
Outre l’institut d’émission, le réseau bancaire comprend quatre banques qui sont : La BNP Nouvelle-Calédonie, la Société Générale-Calédonienne de Banque, et la Banque calédonienne d’investissement (BCI).
En savoir plus :

Jours Fériés

Les jours fériés métropolitains et le 24 septembre (Fête de la citoyenneté).

Animaux domestiques

Conformément à la réglementation en vigueur en Nouvelle-Calédonie, seuls les chiens ou les chats de plus de 9 mois, tatoués, vaccinés contre la maladie de Carré et la parvovirose pour les chiens et contre le coryza et la panleucopénie infectieuse pour les chats, vaccinés contre la rage depuis plus de 6 mois, ayant un titre sérique supérieur à 0,5 Ul/mI vis-à-vis des anticorps neutralisant le virus rabique, épreuve exécutée depuis plus de 3 mois et moins de 2 ans par un laboratoire officiellement reconnu, n’étant pas sous le coup d’une surveillance vétérinaire obligatoire et étant restés continuellement au cours des 6 derniers mois dans un pays membre de l’Union européenne, seront admis directement en Nouvelle-Calédonie où ils subiront une quarantaine d’un mois minimum.
Les animaux ne répondant pas aux conditions précédentes sont soumis à une quarantaine préalable de 6 mois dans un pays indemne de rage.
De plus :
  • L’importation des animaux ne peut se réaliser que sur des vols arrêtés par le service vétérinaire et de la protection des végétaux (un vol par mois en moyenne) ;
  • Les frais de quarantaine pour un mois s’élèvent à 65 000 FCFP, soit approximativement 548,82 euros (soit 3 600 FF).
Texte de références : Délibération n° 235/Cp du 27 mai 1993 relative à l’importation de carnivores domestiques en Nouvelle-Calédonie
 
Contacts utiles :
Pour de plus amples informations, prenez contact avec la direction des services vétérinaires de votre département bien avant votre départ.
Direction de l’agriculture, de la forêt et de l’environnement
Direction de l’économie rurale
209 rue A. Bénébig
Haut-Magenta
BP 256
98845 Nouméa cedex
Nouvelle-Calédonie
Téléphone : 00. 687. 25. 51. 29
Mél : svpv@gouv.nc
 

Enseignement

L’enseignement en Nouvelle-Calédonie est complet : primaire, secondaire, supérieur. Il relève de la compétence du territoire.
L’Etat reste compétent dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche et pour la collation et la délivrance des titres et diplômes (article 19 de la loi de programme).
La population scolaire totale compte en 2015 près de 67.800 élèves qui sont accueillis dans près de 370 établissements publics et privés. L’enseignement public accueille 73,6 % des élèves.
En savoir plus :

Formation Professionnelle

L’Etat n’est plus compétent en matière de formation professionnelle depuis la loi organique du 19/03/1999. Toutefois, il finance encore des programmes de formation spécifiques comme :
  • Le SMA (service militaire adapté) qui a pour objet de faciliter l’insertion des jeunes Calédoniens dans la vie active, grâce à une formation professionnelle adaptée, dispensée dans le cadre d’un volontariat. Il participe à l’aide au développement par la réalisation de chantiers d’application.
  • Le programme « Cadres Avenir » issu de l’accord de Nouméa de 1998, a succédé au programme « 400 cadres ». Soutenu essentiellement par l’Etat, ce programme de formation de cadres publics et privés moyens et supérieurs constitue l’une des mesures en faveur du rééquilibrage économique et social de la Nouvelle-Calédonie.

Santé

L’équipement sanitaire du territoire comprend un centre hospitalier territorial de 473 lits à Nouméa. Il doit être remplacé par un Médipôle de 650 lits, situé dans l’agglomération, à Dumbéa-sur-Mer, et qui ouvrira ses portes début 2017, un centre hospitalier spécialisé (psychiatrie et gériatrie) à Nouville, ainsi que trois cliiniques établies à Nouméa. La province Nord dispose de deux centres hospitaliers provinciaux. L’un à Koumac sur la côte Ouest,  un autre sur la côte Est à Poindimié. Un troisième est en construction à Koné, avec une ouverture prévue en 2018. Le territoire est divisé en circonscriptions médicales équipées en dispensaires.
L’nstitut Pasteur est implanté à Nouméa ainsi qu’une école d’infirmières.
Aucune vaccination n’est exigée pour entrer sur le territoire.
En savoir plus :

Social

La protection sociale est assurée par une caisse de prévoyance (CAFAT) qui couvre la quasi-totalité des risques et des secteurs d’activités. L’Etat contribue depuis 1980 au financement d’un régime local d’aide aux enfants secourus, aux personnes âgées ainsi qu’aux actions menées en faveur des handicapés.
La CAFAT joue un rôle social et économique majeur en Nouvelle-Calédonie : principal assureur de la population du territoire, elle couvre plus de 257.000 personnes (soit près de 90 % des calédoniens).
En savoir plus :

Une biodiversité unique

La Nouvelle-Calédonie dispose d’une remarquable biodiversité, comptant parmi les plus riches au monde et témoignant de son origine géologique particulière, fragment issu du continent australasien : sa faune et sa flore ayant évolué en état d’isolement, la Nouvelle-Calédonie dispose d’un patrimoine unique et d’un pourcentage élevé d’espèces endémiques.
Quatre principaux écosystèmes existent en Nouvelle-Calédonie, la mangrove, la savane, le maquis et la forêt. La flore de ces écosystèmes comprend 3500 espèces, dont 75 % sont endémiques, tandis que la faune connue comprend un millier de poissons, 6500 types de mollusques et 4300 espèces terrestres, dont le fameux cagou, oiseau terrestre utilisé parfois comme emblème de la Nouvelle-Calédonie.
 
Le milieu marin doit sa richesse à la présence d’un récif-barrière corallien ceinturant la Nouvelle-Calédonie, et dont l’éloignement par rapport à la côte peut atteindre 65 km : il délimite un lagon dont la profondeur ne dépasse guère 40 m. Des réserves marines ont été créées afin de sauvegarder cette biodiversité qui, du fait de la faible densité de la population et des activités, a été très préservée.
 
Les Lagons de Nouvelle-Calédonie ont été inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco en 2008 :
"Ce bien en série est composé de six zones marines représentant l’ensemble de la diversité des récifs et écosystèmes associés de cet archipel français du Pacifique Sud, un des trois systèmes récifaux les plus vastes du monde. Ces sites sont d’une beauté extraordinaire ."
En savoir plus :

Vie Culturelle

Dans le cadre des accords de Matignon-Oudinot, l’Agence de développement de la culture kanak (ADCK) a été créée pour promouvoir la culture kanak. Le Centre culturel Tjibaou apparaît sans conteste comme une œuvre majeure de RENZO PIANO et du patrimoine mondial. Le Centre culturel Tjibaou est ouvert au public depuis 1998.
Le Centre culturel Tjibaou est le lieu de l’affirmation de la culture kanak contemporaine et un lieu de rencontre qui participe à l’émergence de pratiques et de références culturelles nouvelles et communes au territoire de Nouvelle-Calédonie et de l’Océanie.
Parmi les activités du Centre culturel Tjibaou :
  • les Arts Visuels,
  • les Arts de la scène,
  • une médiathèque, centre de ressources documentaires spécialisé dans la culture kanak, la Nouvelle-Calédonie et l’Océanie. Elle a pour mission d’acquérir, de conserver et de diffuser l’information.
  • Une mission de développement culturel : formation, coordination et suivi des recherches sur la culture kanak et production de supports de diffusion dans ce domaine et partenariat avec les collectivités locales.
  • Le service jeune public : découverte de la culture kanak et océanienne sous une nouvelle forme, mise en place de programmes pédagogiques, immersion de classes pendant une semaine au sein du CCT, visite d’une journée avec ateliers (Plus de 15.900 scolaires sont venus au Centre culturel Tjibaou en 2011).
En savoir plus :

Desserte aérienne

La desserte aérienne de la Nouvelle-Calédonie est assurée par plusieurs compagnies : Air Calédonie International (Aircalin), Air Austral, Quantas, Air New Zeland et Air Vanuatu.
L’aéroport de Nouméa relie la Nouvelle-Calédonie aux principaux aéroports qu’il dessert : Paris, Tokyo, Sydney, Auckland, Sydney, Melbourne, Brisbane, Osaka, Papeete, Fidji, Wallis, Port-Vila.
En savoir plus :
Centre administratif du Haut-Commisariat de Nouvelle-Calédonie
Partager

À voir aussi