Publié le 28 novembre 2016

Nouvelle-Calédonie - Géographie

La Nouvelle-Calédonie est un archipel situé à l'est de l'Australie et au nord de la Nouvelle-Zélande dans l'Océan Pacifique, à environ 17 000 kilomètres de la Métropole.

Géographie physique

L’île principale, appelée Grande Terre, forme une bande de 500 kilomètres de long sur une cinquantaine de large ; elle est entourée par les îles Loyauté à l'Est (Ouvéa, Lifou, Tiga, Maré), l’île des Pins au Sud et les Bélep au Nord. Son lagon est le plus grand lagon fermé du monde. En juillet 2008, le classement de six de ses zones coralliennes au patrimoine mondial de l'Unesco a consacré sur la scène planétaire la beauté et la variété des fonds sous-marins calédoniens.

Climat

Exposée aux alizés, la Nouvelle-Calédonie connaît un climat tropical tempéré, qui alterne périodes sèches et deux saisons des pluies dans l'année. Les températures maximales (au-delà des 30 °C) sont enregistrées de décembre à février, qui est également la saison des cyclones. Une barrière montagneuse, la Chaîne centrale, s'élève au centre de la Grande Terre et marque une différence nette de climat entre les deux côtes. L'Ouest, plutôt sec, est le domaine des savanes à niaoulis et des grandes exploitations de bétail. À l'Est, plus humide et donc plus luxuriant, le littoral est plus étroit. Le point culminant de l'île est le Mont Panié (1 629m).

Population

La Nouvelle-Calédonie compte 269 000 habitants selon le recensement de 2014. La croissance de sa population demeure l’une des plus dynamiques des îles du Pacifique. Depuis 2009, date du précédent recensement, la population s’est accrue de 23 000 personnes. Cette augmentation est majoritairement le fait de l’excédent naturel, et dans une moindre mesure du solde migratoire apparent qui s’élève à + 8 000 individus en cinq ans. La province Sud concentre désormais 74 % de la population contre 19 % en province Nord et 7 % dans les îles Loyauté. Deux Calédoniens sur trois vivent dans le Grand Nouméa. Le vieillissement de la population s’accélère, mais la part des jeunes reste élevée. La communauté Kanak est la plus nombreuse, devant celle des personnes d’origine européenne et celle des Wallisiens et Futuniens. Toutefois, une part grandissante de la population déclare être métissée ou “Calédonienne”.
 
Embouchure de la Néra
Photo de Martial Dosdane Maison de la Nouvelle-Calédonie
Partager

À voir aussi