Publié le 28 novembre 2016

Nouvelle-Calédonie - Culture

La cellule de base du monde mélanésien est constituée par le clan, groupement de plusieurs familles, représenté par la case bâtie autour d’un poteau central, à l’image des familles évoluant autour du chef du clan. Entre ces différents clans s’est constitué tout un réseau d’échanges et d’alliances, allant de l’échange de nourriture aux alliances matrimoniales.

La culture mélanésienne

Les clans sont issus d’une terre et font du sol calédonien une succession de lieux chargés de significations mythiques.
 
La coutume constitue le fondement du lien social mélanésien, comme dans les autres sociétés océaniennes : terme polysémique, elle désigne à la fois le code oral qui régit la société kanak et le « geste coutumier », remise de présents et échange de paroles d’amitié à l’occasion d’une visite chez un hôte mélanésien. Sont revêtues de son autorité toutes les instances coutumières au rang desquelles figurent, en premier lieu, les grands chefs. Le syndic aux affaires coutumières officialise les décisions prises par la tribu en les consignant dans un procès-verbal de palabre.
 
L’expression culturelle prend des formes multiples, mais la sculpture du bois et notamment du « houp » est probablement l’une des plus symboliques et reconnue de part le monde. Totems, masques, chambranles, ou flèches faîtières… la sculpture contemporaine reste empreinte des croyances de la société tribale traditionnelle, mais s’inspire aussi des réalités de la société actuelle. Ces œuvres sont très souvent des représentations humaines, où le corps n’est rendu que sommairement mais le visage lui est très expressif.
 
La vannerie est aussi une forme d’artisanat très pratiquée par les femmes en tribus, autour d’objets pratiques du quotidien.
 
A Nouméa, le majestueux centre culturel Tjibaou , dessiné par l’architecte italien Renzo Piano et inauguré en 1998, est le lieu emblématique de la culture kanak et de son âme vivante.

La culture broussarde

Qu’ils soient Calédoniens d’origine européenne, Kanak ou métis, les Broussards se sont forgé leur propre culture au fil du temps. Ils sont représentés de façon humoristique dans les BD de Bernard Berger, La brousse en folie, excellent condensé de culture « caldoche-broussarde ».

Musique

Sur le plan musical, la diversité culturelle de la Nouvelle-Calédonie a donné naissance à des genres musicaux issus de métissage avec les grands courants internationaux et qui restent distincts les uns des autres. Le Kaneka est une forme musicale née au milieu des années 1980. C’est un mélange de musique traditionnelle rythmée par des accords de reggae, il a donné un nouvel essor à la musique locale et tient aujourd’hui le haut de l’affiche. Le meilleur représentant de ce style est la troupe de danseurs We Ce Ca, mené par le chanteur Tim Sameke, qui mêle chorégraphies traditionnelles et musiques adaptant le Kaneka à un style plus moderne.
 
À cela s'ajoutent les musiques traditionnelles des autres communautés, et surtout l'ensemble des styles musicaux importés de Tahiti : l’ore Tahiti mais aussi la valse tahitienne. Les rythmes antillais (zouk, meringue, bachata), et plus généralement d'Amérique latine (essentiellement la salsa). La population d’origine européenne a développé aussi un style musical assez typique mêlant des expressions locales et une musicalité essentiellement empruntée à la musique country. Les Calédoniens sont aussi bien représentés en terme de slam avec Paul Wamo invité dernièrement au Francofolies à La Rochelle. Ou encore avec Laurent Ottogalli, Erwan Botrel, Lyncey Sioremu, etc.
 
La Nouvelle-Calédonie a produit plusieurs écrivains qui, quels que soient leur communauté d'appartenance et leurs styles particuliers, se sont attachés à puiser dans des références culturelles diverses (européennes, tradition orale mélanésienne, parler calédonien). Les plus célèbres restent Jean Mariotti et Georges Baudoux.

Infrastructures culturelles

La plupart des infrastructures culturelles sont concentrées dans la capitale, à Nouméa.
S'y trouvent notamment :
  • Les Archives de la Nouvelle-Calédonie
  • Deux bibliothèques : la bibliothèque Bernheim et la médiathèque municipale de Rivière-Salée.
  • Quatre musées : le musée de la Nouvelle-Calédonie, le musée de la ville de Nouméa, le musée de l'histoire maritime et le musée de la Seconde Guerre mondiale.
  • Deux théâtres: le Théâtre de l'île et le Théâtre de poche.
  • Le Centre culturel Tjibaou, véritable vitrine tant au plan local, régional qu'international de la culture kanak.
  • Le Foyer wallisien et futunien, le Foyer vietnamien, le Foyer tahitien.
  • Le Conservatoire de musique de Nouvelle-Calédonie.
  • La Fédération des Œuvres Laïques.

Evénements à ne  pas manquer

Les Foires et fêtes rurales qui ont lieu tout au long de l’année rythment la vie culturelle du pays et sont l’occasion pour les artistes locaux de mettre en avant leurs savoir-faire. Elles sont aussi, pour certaines d'entre elles (surtout celles de Bourail, Koumac, Farino ou Boulouparis), l'occasion de mettre en avant la « culture broussarde » : (rodéos, musique country, danses, concours hippiques, etc.). Vous retrouverez l’ensemble des foires sur http://www.office-tourisme.nc/fr/evenements_fr

Tradition culinaire

Le plat emblématique du pays est le bougna : des légumes, de l’igname, du poisson ou de la viande sont cuits dans du lait de coco. Le tout est entouré de feuilles de bananier et déposé sur les braises recouvertes de terre. En Brousse et aux îles Loyauté, il est possible de déguster de la roussette (chauve-souris fructivore), du ver de Bancoul, du crabe de cocotier ou de palétuvier, du cochon sauvage, du cerf…
 
 
  • Danse
  • Sculptures sur l'île des Pins
  • Fêtages des pavillons du centre Tjibaou symbolysant les cases kanak
Partager

À voir aussi

  • Collectivité unique, la Martinique se situe à 6 858 km de la métropole, au centre de l’archipel des...
  • A la fois département et région d’outre-mer, la Guadeloupe se situe à 6 700 km de la métropole, au...
  • Collectivité unique, la Guyane se situe sur le continent Sud Américain, et a des frontières avec...
  • La population mahoraise est issue d’un métissage entre les populations d’origine bantoue et les...
  • La cellule de base du monde mélanésien est constituée par le clan, groupement de plusieurs familles...
  • La Nouvelle-Calédonie a enregistré une croissance économique marquée par un rythme soutenu : en...