Publié le 25 novembre 2016

Mayotte

La population mahoraise est issue d’un métissage entre les populations d’origine bantoue et les différentes vagues d’immigration, principalement malgache. Parmi les minorités présentes sur l’île, la communauté indienne occupe une place importante.

En 50 ans, la population de Mayotte a été multipliée par 10, pour atteindre 212 645 habitants (recensement 2012). La densité moyenne sur l’archipel s’élève à 603 habitants au km² contre 112 pour la France métropolitaine. Cette population est de plus en plus concentrée autour d’un pôle urbain : Mamoudzou, chef-lieu de l’île, absorbe plus de 57 000 habitants.

Depuis les années 1950, la croissance démographique de Mayotte a été portée par une natalité très élevée, et par une immigration provenant pour l’essentiel des îles voisines. Même si cette croissance reste soutenue, un ralentissement est constaté depuis 1997, s’expliquant par la baisse du taux de fécondité des femmes. Mayotte est le département le plus jeune de France : la moitié de la population a moins de 17 ans et demi (contre 23 ans en Guyane et 39 ans en France métropolitaine). Six Mahorais sur dix ont moins de 25 ans ; trois sur dix ont moins de 10 ans.
 
Mayotte connaît une forte immigration clandestine en provenance principalement des Comores et de l’île d’Anjouan (la plus proche, à 70 km). Le gouvernement a renforcé son dispositif de lutte contre l’immigration clandestine (radars de surveillance). 18 763 reconduites d’étrangers ont ainsi été mises en œuvre en 2015. En parallèle, une coopération régionale renforcée avec les Comores est en cours afin de constituer des dispositifs de développement solidaire en matière agricole, sanitaire, judiciaire et d’enseignement primaire. L’ensemble visant à une gestion concertée des flux migratoires.
Contact
Services de presse
► Ericka Bareigts : 01 53 69 26 74
 
Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
Twitter : @ebareigts - @loutremer
Facebook : @erickabareigts974 - @lesoutremer
Instagram : @ebareigts
Partager

À voir aussi