Publié le 24 février 2017

Les soins des patients wallisiens et futuniens seront mieux pris en charge dans l'Hexagone grâce à une convention avec la CNAMTS

La CNAMTS et l’Agence de santé de Wallis-et-Futuna ont signé, ce jeudi 23 février au ministère des Outre-mer, la convention relative à la prise en charge des soins des patients du territoire des îles de Wallis-et-Futuna lors d’évacuations sanitaires dans l’Hexagone. Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, se félicite de l’aboutissement de la convention qui permettra la prise en charge à 100%, dans la limite des tarifs opposables, des transferts des Wallisiens et Futuniens vers l’Hexagone.

L’Agence de santé de Wallis-et-Futuna gère l’ensemble de l’offre de soins pour les 15.500 habitants de l’archipel. Disposant de deux établissements hospitaliers et de dispensaires, l’Agence de santé est dans l’incapacité de développer une médecine de qualité et se contente d’assurer l’administration de soins d’urgence et de proximité. Si un partenariat avec la Nouvelle-Calédonie existe, un transfert vers d’autres territoires, notamment l’Hexagone, est indispensable pour des pathologies chroniques comme certains types de cancer ou une insuffisance rénale nécessitant une greffe.
 
Améliorer la prise en charge des Wallisiens et Futuniens nécessitant des soins dans l’Hexagone constitue un engagement du Président de la République. Dans cette optique, une convention a donc été signée avec la CNAMTS. Elle définit notamment les conditions de prise en charge des transferts.
Les frais de santé du patient qui ne dispose pas d’une couverture sociale seront pris en charge à 100%, dans la limite des tarifs opposables dès son arrivée sur le territoire hexagonal.
 
Pour couvrir ces frais, l’Agence de santé de Wallis-et-Futuna versera chaque année à la CPAM du Morbihan une dotation forfaire. Celle-ci est évaluée à 500.000 euros par an entre 2017 et 2019. Le montant de la dotation fera ensuite l’objet d’un réexamen et pourra être réajusté en fonction des frais effectivement engagés.
 
La ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, se félicite de l’aboutissement de cette convention, fruit du travail des directeurs de l’Agence de santé de Wallis-et-Futuna et de la Caisse nationale d’assurance maladie. Elle constitue une étape importante pour permettre une prise en charge optimale des Wallisiens et Futuniens.
 
Alain Sœur, directeur de l’Agence de santé de Wallis et Futuna se réjouit également de la signature de la convention qui, selon lui, constitue « un pas important pour la reconnaissance de l’égalité réelle Outre-mer ».
Contact
Service de presse
Ericka Bareigts : 01 53 69 26 74
Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
Twitter : @ebareigts - @loutremer
Facebook : @erickabareigts974 - @lesoutremer
Instagram : @ebareigts
Partager

À voir aussi