Publié le 21 novembre 2016

Le plan séisme Antilles

La région des Antilles est particulièrement concernée par les aléas géologiques naturels de nature volcanique, sismique et aussi par les risques de tsunamis.

L’arc des petites Antilles se situe à l’aplomb d’une zone de convergence des plaques tectoniques nord- et sud-américaines avec la plaque Caraïbe, les premières s’enfonçant sous la seconde par le phénomène de subduction. Ses mouvements engendrent des déformations et donc des séismes et du volcanisme dans la région.
 
De ce fait, les Antilles sont susceptibles d’être soumises à des séismes de très forte intensité et ont été classées en zone III, degré de sismicité maximale du zonage français.
 
En janvier 2007, le gouvernement a adopté un plan Séisme aux Antilles qui s’intègre au programme national de prévention du risque sismique. Sa première phase 2007-2013 concernera le renforcement du bâti, à travers la consolidation ou la reconstruction de bâtiments scolaires, de logements collectifs et d’infrastructures de gestion de crise (bâtiments de classe D).
 
Sont également prévus, les travaux de rénovation des deux centres hospitaliers universitaires de Pointe-à-Pitre et de Fort-de-France dans le cadre du plan hôpital 2012 du ministère en charge de la Santé. Enfin, le projet de programme relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, prévoit un renforcement de ces mesures (article 39).
Ces mesures s’accompagne aussi d’un programme de prévention avec des campagnes d’information régulière sur le risque sismique. Les campagnes « Réplik » et « Sismik » (conduites par les directions régionales des l’environnement de Martinique et de Guadeloupe ont pour objectif de sensibiliser les populations avec de nombreuses actions (formation des professionnels de la construction, journées d’information dans les communes, formation aux premiers secours, communication sur les nouveaux équipements de l’IPGP, présentation de la Caravane du Risque Sismique). L’exercice Richter Antilles 2008 constitue la plus importante simulation d’un séisme majeur jamais organisée sur la zone de défense Antilles (Martinique et Guadeloupe). Cette opération a été réalisée en novembre 2008 par les services de la sécurité civile.

* Définition de Subduction : La subduction est un processus d’enfoncement d’une plaque tectonique sous une autre plaque de densité plus faible, en général une plaque océanique sous une plaque continentale ou sous une plaque océanique plus récente. Lors deux plaques se rencontrent, poussées l’une contre l’autre, la solution la plus fréquente à cette opposition est la descente de l’une des plaques sous l’autre. Les séismes profonds et très profonds s’alignent le long de la plaque descendante et montrent qu’elle peut plonger sur plusieurs centaines de kilomètres.

Plus d’infos :
Le plan séisme national :
Contact

Services de presse
► Ericka Bareigts : 01 53 69 26 74

Partager