Publié le 27 juillet 2017

La Communauté du Pacifique (CPS)

La Communauté du Pacifique Sud est créé au lendemain de la seconde guerre, le 6 février 1947 par l’Australie, la France, la Nouvelle-Zélande, les Pays Bas, le Royaume Uni et les États-Unis d’Amérique, célèbre en 2017 son 70e anniversaire.

En 1997, la Commission du Pacifique Sud (CPS) a pris le nom de « Communauté du Pacifique » élargissant sa compétence géographique. Elle compte 26 membres dont 22 États et territoires insulaires océaniens (ETIO). Les Pays Bas et le Royaume-Uni se sont retirés en 1962 et 2004.
 
La CPS est, avec le PROE (Programme régional Océanien de l’Environnement), la seule organisation du Pacifique dont la France et ses trois collectivités du Pacifique, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis-et-Futuna sont membres à part entière.
 
     
    Les membres de la CPS :
     
    • Samoa américaines
    • Australie
    • Îles Cook
    • États fédérés de Micronésie
    • Fidji
    • France
    • Polynésie française
    • Guam
    • Kiribati
    • Îles Marshall
    • Nauru
    • Nouvelle-Calédonie
    • Nouvelle-Zélande
    • Niue
    • Îles Mariannes du Nord
    • Palau
    • Papouasie-Nouvelle-Guinée
    • Pitcairn
    • Samoa
    • Îles Salomon
    • Tokelau
    • Tonga
    • Tuvalu
    • États-Unis d’Amérique
    • Vanuatu
    • Wallis et Futuna
    Contact
    Service de presse
    Annick Girardin : 01 53 69 26 74
    Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
    Twitter : @AnnickGirardin - @loutremer
    Facebook :  @annickgirardin.fr - @lesoutremer
    Partager

    À voir aussi

    • L’accord de Nouméa, signé le 5 mai 1998, a été ratifié par un référendum local, le 8 novembre 1998...