Publié le 16 septembre 2017

#IRMA >Point de situation - 15 septembre 12h

Les forces de sécurité et de secours sont toujours mobilisées sur le terrain à Saint-Martin et Saint-Barthélemy après le passage de l'ouragan Irma. Près de 800 gendarmes et policiers sont sur place, accompagnés de plus de 500 personnels de la Sécurité civile et 700 militaires.

Distribution de l’eau et de la nourriture
Les usines de dessalement qui alimentent Saint-Martin et Saint-Barthélemy en eau potable ont été raccordées à l’électricité. A Saint-Martin, la production devrait reprendre à partir du 20 septembre et devrait atteindre 10 à 15 litres par habitant et par jour. L’usine mobile est partie de Madrid vers Pointe-à-Pitre pour suppléer aux besoins des populations.
 
Sur l’île, à trois points fixes, les services de l’Etat distribuent de l’eau en continu de 9h à 17h. En parallèle, des rations alimentaires et des bouteilles d’eau sont en cours de distribution de manière itinérante. Chaque jour, ce sont entre 120 000 et 150 000/jour qui sont distribuées.
 
Un supermarché de Saint-Martin a rouvert, les achats étant limités à un panier par adulte. D’autres commerces devraient prochainement rouvrir.
 
Rétablissement des réseaux
Afin de faciliter l’avancement des travaux de dégagement et de nettoyage des réseaux routiers, il est demandé aux habitants de limiter leurs déplacements. 24 kilomètres de routes sont dégagés, sur les 31 kilomètres que compte l’île.
 
Au total, 24 sites prioritaires sur 34 et 5 300 clients ont été raccordés à l’électricité à Saint-Martin grâce au travail des 180 agents EDF mobilisés depuis le début de l’événement pour la remise en état des réseaux de distribution et la sécurité de l’alimentation des premiers foyers. Des groupes électrogènes ont été envoyés en Guadeloupe et sont actuellement acheminés par barge sur les îles du Nord.
 
Les lignes téléphoniques d’urgence ont été rétablies. Sur certains secteurs de Saint-Martin, la fibre et des hotspots wifi ont été mis en place.
 
Restriction de circulation
 
Le 13 septembre, la préfecture de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy a décidé de prolonger la restriction de circulation à Saint-Martin de 19h à 7h jusqu’au jeudi 21 septembre. Cette interdiction ne concerne pas la circulation des véhicules des forces de secours et de sécurité.
 
Hébergement
Des tentes renforcées et des constructions modulaires ont été expédiées de métropole et devraient arriver sur les îles les 24 et 25 septembre. Des fabricants ont été mobilisés en métropole et aux Antilles pour produire des logements temporaires supplémentaires et les envoyer au plus vite. Les préfectures de Guadeloupe et de Martinique procèdent actuellement au recensement des logements sociaux vacants sur leur territoire qui pourraient être mis à disposition pour héberger les populations sinistrées.
 
Éducation
La rentrée scolaire, qui devait initialement se dérouler lundi, n’a pas été assurée. Sur les 21 écoles de Saint-Martin, 3 restent entières mais sont endommagées. Les 18 autres devront être reconstruites. Des tentes gonflables et climatisées, de très grande capacité, vont être acheminées pour assurer la reprise des cours dès la rentrée des vacances d’automne.
 
Emploi
Pour mieux accompagner les entreprises et les demandeurs d’emploi de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Pôle Emploi met en place un service dédié :
  • 39 95 pour les entreprises
  • 39 49 pour les demandeurs d’emploi
Rapatriement
La collectivité de Saint-Martin centralise les demandes de départs volontaires et constitue des listes de départs en donnant la priorité aux personnes les plus fragiles et dont les logements seraient inhabitables, notamment les personnes âgées et les familles avec de jeunes enfants.
Les critères pour les rapatriements sont les mêmes pour les côtés français et néerlandais de l’île.
 
Les rotations aériennes vont être intensifiées dans les prochaines heures pour permettre à ceux qui le souhaitent de quitter les zones sinistrées dans les plus brefs délais.
 
Toutes les personnes évacuées doivent informer les autorités de leur destination finale et de leurs possibilités d’hébergement. Elles seront systématiquement accueillies et appuyées dans leurs démarches. Si nécessaire, un hébergement d’urgence puis des solutions plus pérennes leur seront proposés.

C’est la Maison de Saint-Martin qui centralise toutes les informations concernant les démarches : par téléphone au 01 40 48 29 60 de 10h à 18h ou par courriel comparis@com-saint-martin.fr

Contact
Service de presse
Annick Girardin : 01 53 69 26 74
Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
Twitter : @AnnickGirardin - @loutremer
Facebook :  @annickgirardin.fr - @lesoutremer
Partager