Publié le 9 novembre 2016

Guadeloupe - géographie, population et environnement

La Guadeloupe se présente géographiquement sous la forme d’un papillon aux ailes déployées, un archipel de 1 702 km² à 6 700 km de l'hexagone.

Géographie et population

La population guadeloupéenne reste très jeune comparée à la moyenne nationale avec près d’un tiers âgé de moins de 20 ans.

La Guadeloupe est un archipel de 1 702 km², constitué par :

  • La Guadeloupe continentale, d’une superficie de 1 438 km², la plus grande île  des Antilles françaises. Composée de Basse-Terre à l’ouest (848 km²) et Grande-Terre à l’est (590 km²), séparées par un étroit canal appelé la Rivière Salée,
  • L’archipel des Saintes (14 km²),
  • La Désirade (22 km²),
  • Marie-Galante (158 km²).

En raison de ses caractéristiques géologiques, la Guadeloupe est classé en zone III d’après le zonage sismique de la France. Le plan séisme Antilles prévoit notamment la rénovation des bâtiments collectifs, écoles et hôpitaux afin que ces bâtiments atteignent les meilleurs normes de résistance sismique. Basse-Terre, dominée par le volcan de la Soufrière, qui culmine à 1 467 m, est recouverte d’une forêt très dense. Grande-Terre est, au contraire, un plateau de faible altitude propice à l’élevage et à l’agriculture.

La Guadeloupe bénéficie d’un climat tropical tempéré par les influences maritimes et les vents doux : alizés. Deux saisons s’y succèdent : le carême, saison sèche de janvier à juin, et l’hivernage, saison humide de juillet à décembre. La température moyenne annuelle est de 25° C. Pluies intermittentes concentrées sur septembre et octobre. Température moyenne de l’eau de mer : 24 à 28° C.

Environnement

L’archipel guadeloupéen offre une très grande diversité de sites remarquables. Basse-Terre et les Saintes sont issues de chaînes volcaniques tandis que les autres îles de l’archipel sont d’origine corallienne. La Guadeloupe dispose donc de plages de sable blanc et de sable noir. Le Conservatoire du littoral a acquis 500 hectares d’espaces remarquables pour sauvegarder le bord de mer et le parc national de la Guadeloupe, créé en 1989, couvre 33 500 ha d’espace protégés. Avec la réserve naturelle marine du Grand Cul-de-Sac-Marin de 3 700 ha, ce sont des zones privilégiées de préservation de la faune et de la flore locale.

 

  • La baie des Saintes
  • Les chutes du Carbet
Partager

À voir aussi