Publié le 28 mars 2017

Crise en Guyane >CP de Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur, et Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer

Réunis ce soir autour du Premier ministre, nous saluons l’esprit de responsabilité de l’ensemble des Guyanaises et des Guyanais grâce auxquels la journée du 27 mars s'est déroulée dans le calme et le respect de chacun.

La délégation interministérielle conduite par Jean-François CORDET a initié des échanges constructifs avec de nombreux interlocuteurs sectoriels portant sur les principales préoccupations exprimées par les forces économiques et sociales de Guyane. Nous invitons la société civile à participer au dialogue entamé et à l'amplifier afin de continuer à avancer dans le cadre serein qui prévaut actuellement.

Les ministres se félicitent des premiers résultats du dialogue entamé par la mission et qui ont été récapitulés par jean francois Cordet dans son communiqué de presse de cet après midi :  

- Sur les mesures immédiates en matière de  sécurité, la présence d’un escadron de gendarmes mobiles sera sanctuarisée. Les travaux de préparation du terrain du commissariat de Cayenne commenceront dès cette année. Un échographe portable sera installé à l’aéroport de Cayenne dans les plus brefs délais. Des barrages volants par la gendarmerie seront mis en place et la surveillance des fleuves sera intensifiée de jour comme de nuit.

Afin de parvenir à des solutions rapides, concrètes et durables pour la Guyane, nous souhaitons que les discussions déjà ouvertes se  poursuivent, s'amplifient  et s’intensifient dans les jours qui viennent. La production d'un cahier de revendications précises est une étape importante que nous tenons à saluer.

Comme annoncé par le Premier ministre dans sa déclaration du 27 mars, nous souhaitons que des Ministres puissent se rendre sur place, le plus rapidement possible, pour poursuivre puis entériner les discussions qui auront été tenues par la délégation avec l'ensemble des acteurs qui doivent s'engager dans la voie du dialogue républicain. Notre objectif reste le même depuis le début : parvenir à des solutions rapides et concrètes pour construire ensemble l’avenir de la Guyane.

Contact
Ericka Bareigts : 01 53 69 26 74
Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
Twitter : @ebareigts - @loutremer
Facebook : @erickabareigts974 - @lesoutremer
Instagram : @ebareigts
Partager