Publié le 24 mars 2017

CP - EB >48 lauréats de l'appel à projets Économie sociale et solidaire Outre-mer en 2017

Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer, tient à saluer la mobilisation des porteurs de projets ultramarins autour de l'appel à projets sur l'Économies Sociale et Solidaire 2017.

Confortée par le succès du précédent appel à projets, lancé en avril 2016, la Ministre des Outre-mer a souhaité reconduire cette initiative.

Cet appel à projets 2017 a pour ambition de soutenir le secteur de l'Économies Sociale et Solidaire, en faisant émerger des projets autour de neuf axes sectoriels: l'auto-construction et l'habitat coopératif, la santé et les services sociaux, la mobilité durable, le numérique, l'économie circulaire, l'environnement et les économies d'énergie, les innovations touristiques, les circuits courts de l'agro-alimentaire, et l'intégration des territoires des Outre-mer dans leur environnement régional.

Aujourd’hui, 48 projets ont été retenus.

L'Economie Sociale et Solidaire est un secteur dynamique et innovant de l'économie ultramarine. Il représente 51 000 emplois et près de 7 000 employeurs dans les Outre-mer. Elle apporte des réponses concrètes aux besoins des populations ultramarines et présente un potentiel important en termes de création d'activité et d’emplois.

Ericka Bareigts félicite l'ensemble des porteurs de projets lauréats pour leur engagement et leur motivation. Le succès de cet appel à projets constitue une étape importante pour cette nouvelle génération d'entrepreneurs ultramarins, souvent pionniers dans leur champ de compétence et dans ce secteur prometteur.

 

En Martinique, parmi les 60 dossiers reçus, les douze lauréats sont :

  • L’association ACISE Samu social de Fort-de-France, pour un projet d’accueil des errants dans des conditions dignes pour la distribution de repas et un accompagnement médico-social et un accès aux droits; axe santé et services sociaux
  • L’association ACTIVE (Action pour l’insertion et la valorisation de l’environnement) pour le remploi de bois de palettes avec la collecte, le tri et la transformation des palettes pour la fabrication de meubles et vente aux personnes à faibles ressources; axe économie circulaire
  • L’association CINQ VIES ASSOCIATION, pour le recyclage et la valorisation de déchets collectés (DEEE/déchets d'équipement électrique électronique), TLC (textile linge chaussures) vaisselle bibelots outillage etc… par l'insertion de personnes en difficulté et de personnes qualifiées; axe économie circulaire
  • La coopérative EDEA (Espace d’entraide et de développement d’activité) pour le développement d’une application numérique dans le secteur du tourisme facilitant la mise en relation des professionnels artisans locaux avec leur clientèle touristique et l’élaboration d’un programme de séjours; axe tourisme alternatif et innovant
  • L’association FTPE (fédération des très petites entreprises), pour une plateforme d’insertion numérique d’insertion innovante mutualisant les offres et les demandes d’emplois en faveur des jeunes. Expérimentation en Martinique avant une extension sur tous les territoires outre-mer ; axe numérique
  • L’association GIP ATHAMA pour la mise en place, en faveur des jeunes adultes en situation de handicap sortants d'IME sans solution éducative adaptée, d’un espace dédié à un accompagnement adapté aux besoins d'apprentissage, de savoir être et savoir-faire, d'estime de soi, avec des outils spécifiques issus des nouvelles technologies; axe santé et services sociaux
  • L’association LA PETITE FERME ECO, pour la création d’une ferme de production agricole diversifiée et pratiquant des tarifs réduits ou solidaires, respectueuse des nouvelles normes agro-environnementales, et pour la mise en place d’un circuit "vert" à orientation pédagogique; axe circuit court de l’agro-alimentaire
  • L’association LUMINA, 1er média d'information WEB TV à destination de la jeunesse antillo-guyanaise, pour la création d’un média de proximité attractif pour un public jeune de moins de 35 ans, sensible et en difficulté sociale; axe numérique
  • L’association POINT SERVICES AUX PARTICULIERS, pour un projet de permanence d’accueil, d’information et d’accès aux droits sociaux ; axe santé et services sociaux 
  • La SCOP SCOPIDEO, pour le développement d’un dispositif dématérialisé ayant pour objet de sensibiliser entreprises et particuliers aux enjeux environnementaux et énergétique dans le cadre du commerce et de la consommation, et de favoriser des modèles d'organisation d'entreprises éco-responsables ; axe numérique
  • L’association T 3 ED, pour la création d’un site internet sur le développement durable et l’économie circulaire en Martinique ; axe numérique
  • L’association VANLAB, pour un projet de laboratoire itinérant de fabrication de pointe à la commande numérique à disposition des usagers, entreprises et grand public ; axe numérique et économie circulaire

 

En Guadeloupe et à Saint-Martin, parmi les 68 dossiers reçus, les huit lauréats sont :

En Guadeloupe :

  • L’association FabLab pour la mise en service d’un bus, vitrine des technologies numériques innovantes et organisant des ateliers dans ces domaines (robotique, impression 3D, découpe et usinage numérique, drones, etc.); axe numérique
  • La Boutique de Gestion pour la mise en place d’un espace de coworking destiné aux structures solidaires et aux TPE ; axe numérique
  • L’association Team Velo + pour la mise en place d’une filière de recyclage de vélos anciens, loués ensuite à Basse-Terre sur le modèle du vélib ; axe économie circulaire
  • La SAS K’ruk Services +, sous réserve de l’obtention de son agrément ESUS, pour la création d’une activité solidaire de livraison de plateau-repas aux personnes dépendantes et de création d’un espace solidaire de partage de repas avec borne-repas activable par carte à puces ; axe santé et services sociaux
  • L’association FORCES pour la réalisation d’une étude de faisabilité sur une crèche à vocation d’insertion professionnelle dans l’ouest de la Basse-Terre, permettant d’atténuer l’important déficit de places de crèches en Guadeloupe ; axe santé et services sociaux
  • L’association Saint-Martin de PORRES, pour un projet favorisant les circuits courts et la création d’un atelier de transformation bio destinés à alimenter une épicerie solidaire; axe économie circulaire

 

À Saint-Martin :

  • L’association HEAD Made Factory, pour la commercialisation d’un jeu de carte pédagogique, cartonnées et en ligne, en matière de santé alimentaire; axe santé et services sociaux
  • L’association R2C pour l’élaboration d’une application de Smartphone dans le domaine de la télémédecine ; axe santé et services sociaux

 

À La Réunion, sur les 57 dossiers reçus, douze lauréats ont été retenus : 

  • La SCIC Ecolange 974, entreprise d'insertion, pour un projet d’extension de l'activité existante de couches lavables pour nourrissons / enfants avec une réelle expertise en direction des couches lavables pour adultes, personnes âgées, personnes à besoins particuliers ; axe santé et services sociaux
  • L’association MAOTEO (Maison d'Accueil Occupationnelle Temporaire et Educatif de l'Ouest), pour un projet « Les jardins du cœur » situé dans les Hauts de l’île qui répond aux problématiques d’insertion des travailleurs handicapés, de développement de circuits courts,  de l’agriculture biologique et du maraîchage, avec un soutien aux aidants familiaux; axe circuit court du secteur agroalimentaire
  • L’association Junior Busin'ESS, pour un projet « VNK 438- La voix nout Kartié » permettant d'accompagner des jeunes de quartiers prioritaires ayant décroché du système scolaire pour prendre en charge la gestion d'une web radio; axe santé et services sociaux
  • L’association Juliette au pays des marmailles, pour un projet  « Kréabulle itinérant » qui s'inscrit dans le cadre de la politique de soutien à la parentalité de la CAF; axe santé et service sociaux
  • L’association Les Explorateurs, pour un projet de maisons partagées pour personnes âgées à Sainte-Suzanne selon un concept novateur ; axe santé et services sociaux 
  • L'association ADRIE (en partenariat avec la Ville de Saint-Denis), pour un projet Switch numérique ; axe numérique
  • L’association EMAP, pour la création d’un pôle territorial de coopération économique orienté vers la transformation alimentaire et la vente en circuit court; axe économie circulaire
  • L'association AREP, pour un projet "la mécanique, passeport pour la mobilité" ; axe mobilité durable
  • L’établissement public Chambre des Métiers et de l'Artisanat de La Réunion, pour un projet de création d’une SCIC pour la  mise en réseau des réparateurs et la structuration du secteur ; axe économie circulaire
  • L'association Maison des Parents de l'Océan Indien; pour un projet de création d'une maison d'accueil hospitalière (maison des parents) au sein du CHU Nord ; axe santé et services sociaux
  • L’association ALIE (association locale d’insertion par l’activité économique) en coopération avec une jeune entreprise innovante la SAS VELOCE, pour un projet d’expérimentation et de déploiement d’un mode de transport innovant en location : le triporteur électriquement autonome mis en œuvre au sein d’un atelier chantier d’insertion (ACI): axe mobilité durable
  • L’association Met Ensemb, pour un projet innovant d’hébergement en bateau à quai  (projet initialement porté par  SCOPAD dans le cadre de l'appel à projets ESS 2016) ; axe tourisme innovant

 

À Mayotte, parmi les 30 dossiers reçus, les six lauréats sont :

  • L’association Groupe La Varappe Développement (LVD) en association avec AloAlo Mayotte Compétences pour la création pérenne et le développement d'une entreprise d'insertion à Mayotte positionnée sur deux créneaux porteurs pour le développement du territoire : la gestion, le recyclage, la valorisation des déchets d'une part, l'installation, la maintenance et la réparation des panneaux solaires pour des usages publics et privés d'autre part. Il vise à contribuer à l’insertion économique des jeunes et des demandeurs d’emploi de Mayotte; axe économie circulaire et environnement et économie d’énergie
  • La Coopérative MACODIS, pour le projet de développer dans tous les magasins de ses membres adhérents, un véritable nouveau concept de petit commerce de proximité, privilégiant le lien social et les circuits courts de produits sains et de haut rapport qualité-prix, accessible à toutes les composantes de la population ; axe circuits courts de l’agroalimentaire
  • L’association Mayotte Nature Environnement, pour une étude de faisabilité sur la mise en place d’une laverie solidaire à Mamoudzou destinée à la préservation de l’environnement (eau et sols) et d’un site de recyclage / réparation des objets destinés à être jetés ; axe économie circulaire
  • Le CCAS de Chirogui, pour un projet « Gari la Coco » porté par l’ACI (ateliers et chantiers d’insertion) destiné à mettre en place une ligne de transport à la demande pour les personnes à mobilité réduite afin de leur permettre de réaliser leurs démarches de la vie quotidienne ; axe mobilité  durable
  • L’association TAMA pour un projet de développement du site éco-touristique de M’Tsangabeach qui accueille des enfants et adolescents dans le cadre de séjours d’accueil collectif de mineurs, en diversifiant les prestations et activités proposées et en ouvrant le site à un public plus large ; axe tourisme alternatif et innovant
  •  La société anonyme d’économie mixte SIM pour un projet « Facture O » destiné à la  mise en place de chantiers école dédiés à l’auto-construction et  à l’installation de systèmes domestiques à haute efficacité énergétique et à la collecte des eaux pluviales ; axe environnement et économie d’énergie et auto-construction.

 

En Guyane, parmi les 36 dossiers reçus, les neuf projets lauréats sont :

  • L’association Guyanaise Apprentis d’Auteuil et Partenaires pour l’éducation (AGAPE) pour le développement d'une plateforme dématérialisée de mise en relation entre enfants scolarisés sur le littoral et leur famille en sites isolés afin d’améliorer l'accessibilité à des prestations de transport ; axe numérique et mobilité durable
  • L’association les ECURIES de MARIVAT pour un projet «EQUIVAL» en faveur de l’insertion professionnelle par le tourisme équestre avec l’accueil de jeunes en échec scolaire, de jeunes défavorisés dans le cadre de stage de réinsertion ou de bénéficiaires de structures socio-éducatives; axe tourisme alternatif et innovant
  • L’association GUYACLIC, réseau d'espaces publics numériques «Cybe Carbet», pour une étude de faisabilité d’un bus numérique dans l'Ouest de la Guyane et le développement de nouveaux espaces publics numériques et la médiation autour des usages du numérique auprès de publics fragiles ; axe numérique
  • La Maison familiale et rurale de MANA pour le renforcement d'un service de transport de 130 jeunes scolarisés et 30 adultes en formation vers leur lieu de stage afin de favoriser leur insertion professionnelle axe mobilité durable ;
  • La régie de territoire PAPAKAI pour le renforcement de l'offre touristique en Guyane avec l’amélioration du site touristique de Papakai (Kourou) : construction de ponton / réhabilitation des toits des carbets, accompagnement social et professionnel des participants aux travaux, découverte de la culture saramaka, de l’art tembé, visite guidée en foret tropicale ;  axe tourisme alternatif et innovant
  • L’association RANJE TO BCYCLET, atelier participatif et solidaire de réparation et de promotion du vélo, pour la création d'un atelier de réparation sur le site de Cabassou avec revente de vélos d'occasion aux normes de sécurité au public en situation d’insertion, animation de prévention routière ; axe économie circulaire
  • L’association KUDAWAYADA, pour une étude en vue de valoriser le patrimoine culinaire des amérindiens Kalina par la création d'une conserverie et la commercialisation des produits en conserves ; axe circuits courts du secteur agroalimentaire
  • La SAS YANAKAZ, pour l’étude d’une offre d'hébergement à prix modéré sur l'Ile de Cayenne (type hamacs / dortoirs) - destinée aux populations issues des communes isolées du département en déplacement à Cayenne et aux touristes cherchant une offre à des prix moins élevé que les tarifs hôteliers ; axe tourisme alternatif et innovant
  • L’association YANA LUD pour la création de jeux de sociétés à partir de la production des artisans bushinengues et amérindiens : fabrication de jeux en bois / en vannerie, achat de licences de jeux connus pour déclinaison locale; axe tourisme alternatif et innovant

 

À Saint-Pierre-et-Miquelon, sur les quatre projets reçus, un lauréat a été retenu :

L’association France Nature Environnement pour un projet destiné à  contribuer au développement d'une agriculture urbaine et périurbaine durable, à encourager le recyclage et la réduction des déchets et à sensibiliser la population sur la qualité de la consommation ; axe économie circulaire. 

 
Partager